ŒUVRES

BIOGRAPHIE

Né en 1949 à Pékin (année de la création de la République populaire de Chine), d’une mère actrice et d’un père écrivain, Wang Keping est un artiste « historique » - dans l’histoire de la Chine contemporaine.

Sa jeunesse est marquée par la Révolution culturelle chinoise. Enrôlé dans l’armée puis envoyé dans les montagnes et les campagnes, il travaille d’abord dans une usine pour ensuite se tourner vers l’écriture de pièces de théâtre et de romans. Un temps garde rouge pendant la Révolution Culturelle, il survit aux camps de rééducation et se découvre peu à peu artiste.
Mais ce n’est qu’avec la sculpture qu’il trouve la voie de son indépendance artistique.

Autodidacte, il commence par sculpter le bois, gardant toujours en tête le rêve d’un jour travailler le bronze, matière des sculpteurs impériaux. Il exécute alors sa première œuvre « Long live Chairman Mao » (1978) à partir d’un simple morceau de bois de récupération, denrée rare à l’époque, représentant une figure polémique au grand visage désespéré, serrant dans une main levée le « Petit Livre Rouge » de l’homme politique.

En 1979, à la faveur de la Révolution post-culturelle ou « Printemps de Pékin », il fonde, au côté de Ai Wei Wei, le groupe d’artistes non officiels et anticonformistes « Xing Xing » (Les Etoiles) comptant notamment Huang Rui, Ma Desheng et Zhong Acheng parmi ses membres : « Nous avions choisi ce nom d’étoiles, rappelle Wang Keping, parce que nous étions alors les seules lueurs qui brillaient dans une nuit sans fin et aussi parce que les étoiles qui semblent si petites vues de loin, peuvent se révéler de gigantesques planètes ».

Il expose alors ses œuvres Idole et Silence, qui suscitent la polémique et auront un grand retentissement dans l’histoire de la sculpture contemporaine chinoise. La censure se fait par la suite de plus en plus pesante.

En 1984, il s’installe à Paris, patrie des grands sculpteurs, en quête de liberté. Il y découvre de nouvelles essences de bois et se laisse toujours plus guider par les formes naturelles de la matière qui lui dictent une partie de son inspiration.

Il trouve dans la matière les possibilités d’une expression singulière. L’artiste sculpte autant qu’il choisit son essence et sa forme : noeuds et excroissances sont ainsi transformés en corps animés par la puissante suggestion de cette matière vivante.

L’alliance de la simplicité du dessin propre au geste calligraphique et de la patine noire obtenue par le feu (la couche superficielle du bois brûlé au chalumeau durcit plus ou moins selon sa densité) marque d’une empreinte radicale ses figures allusives : « Je vais dans le sens de ce qui révèle la manifestation d’une présence » dit-il, volontiers laconique. Figures qui combinent des caractères propres à la culture chinoise, de sensualité et parfois même d’érotisme, elles révèlent « un sentiment instinctif des formes sculpturales allant parfois jusqu’à l’éclatement »

Marquée par une profonde recherche de l’essentiel, son œuvre exalte le corps féminin avec ses sculptures stylisées de femmes voluptueuses mais aussi le règne animal avec la série des Oiseaux et du Chien.

À travers ces sujets, il cherche à atteindre l’essence vitale de la forme humaine et animale. En prise avec une interprétation sensuelle et organique de ce qui l’entoure, il privilégie une forme de figuration abstraite où les plans sont simplifiés, la matière seule subsiste comme l’origine de l’existence de ses œuvres.

Au début des années 1990, Wang Keping commence enfin à explorer le bronze. Il édite ainsi certaines de ses œuvres, celles pour lesquelles il choisit d’utiliser la beauté éternelle de cette matière, résistante au temps qui passe comme en témoigne les bronzes antiques chinois encore aujourd’hui conservés. Il re-travaille et ré-interpréte les formes en cire et leurs patines afin de créer un rendu unique, à la frontière entre pierre, bois et métal, le sculpteur devient ainsi Créateur.

Le bronze transcende alors les sculptures de l’artiste qui n’en deviennent que plus remarquables, et accorde à son travail une place particulière chez les collectionneurs et dans les plus grands musées auprès des bronzes de Rodin, Bourdelle, Moore et beaucoup d’autres.

De nombreuses expositions lui sont consacrées dans le monde entier et sa signature artistique demeure aujourd’hui unique, emblématique de la naissance de l’Art contemporain chinois. 

CURRICULUM VITAE

DECORATIONS / PRIX
Chevalier de L'Ordre des Arts et des Lettres (France, 2015)

EXPOSITIONS HISTORIQUES - Musées
1980
Deuxième Exposition du Groupe des Étoiles, Musée National d’Art de Chine
1979
Première Exposition “Wild” du Groupe des Étoiles devant les portes du Musée National d’Art de Chine, Pékin, Chine

EXPOSITIONS PERSONNELLES - Musées (Sélection)
2018
Wang Keping - Simplicité - Nature - Sensualité, Galerie Nathalie Obadia, Bruxelles, Belgique
2017
Wang Keping, Birds - Harmony of the Forest, 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong, Chine
2015
Wang Keping, Wang Keping, 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong, Chine
2013
Wang Keping, Ullens Centre for Contemporary Arts (UCCA), Pékin, Chine
2010
La Chair des Forêts, Musée Zadkine, Paris, France
2008
He Xiangning Art Museum, Shenzhen, Chine
1993
Chinese Modern Art Center, Osaka, Japon

EXPOSITIONS COLLECTIVES - Musées (Sélection)
2017
Happy holidays – Loft Selection, Galerie Loft, Paris, France
Art Los Angeles Contemporary 2017, 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong, Chine
2016
Figures, Musée national d'Art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, France
Uli Sigg Collection :Four Decades of Chinese Contemporary Art, M+Museum, Hong-Kong, Chine
2015
The Civil Power - Minsheng Art Museum, Pékin, Chine
Huang Rui & Wang Keping: Black & White Cats, 10 Chancery Lane Gallery, Chine
2013
Light before Dawn, Unofficial Chinese Art 1974-1985, Asia Society, Hong-Kong, Chine
Hot Summer Nights (Group Show), 10 Chancery Lane Gallery, Hong Kong, China
2011
Artistes Chinois à Paris, Musée Cernushi, Paris, France
Blooming in the Shadows, Unofficial Chinese Art, 1974-1985, China Institute, New-York, États-Unis
2009
Sculptures & Sensuality, Galerie Loft, Paris, France
2008
China Gold, Art Contemporain Chinois, Musée Maillol, Paris, France
Origin Point, The Stars 30 Years, Today Art Museum, Pékin, Chine
Go China – Writing on the Wall, Chinese Art from the Eighties and Nineties, Groninger Museum, Groningen, Pays-Bas
2007
China Contemporary Art : the long march of the Avant-Garde, Contemporary Art Museum,
Gênes, Italie
China Onward, The Estella Collection, Chinese Contemporary Art 1966-2006, Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague
2005
Chinesische Gegenwartskunst aus der Sammlung Sigg, Kunstmuseum, Bern, Suisse
2004
Chine, le corps partout ? Musée d'Art Contemporain, Marseille, France   
2001
Modern Chinese Art, The Khoan and Michael Sullivan Collection, Ashmoleum Museum, Oxford, Royaume Uni
2000
Le corps morcelé, Fondation d’art contemporain Daniel et Florence Guerlain, Les Mesnuls, France
At the New Century, 1979-1999, China’s Contemporary Art Works, Museum of Contemporary
Art, Chengdu, Chine
1999
Les Champs de la Sculpture, Champs-Elysées, Paris, France
1998
Vision 2000, Chinesische Gemälde und Skulpturen der Gegenwart, Kunstmuseum Stuttgart, Allemagne
1996
Face à l’Histoire, Centre Georges Pompidou, Paris, France
1992
Sculptures - Frédéric Bleuet, Peter Briggs, Wang Keping, Salle Saint-Jean, Hôtel de Ville de Paris, France
1989
Tian An Men, je me souviens, Centre Georges Pompidou, Paris, France
1983
Painting the Chinese Dream, Chinese Art 30 Years after the Revolution, Brooklyn Museum, New York, États-Unis

COLLECTIONS PUBLIQUES (Sélection)
Musée national d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, France
Musée Cernuschi, Paris, France
M+ Museum, Hong Kong, Chine (Donation Uli SIGG)
Aidekman Art Center, Boston, USA
Ashmolean Museum, Oxford, Royaume-Uni
Fonds municipal d’art contemporain, Collection de la Ville de Paris, Paris, France
International Sculpture Park, PuYo, Corée du Sud
He Xiangning Art Museum, Shenzhen, Chine
Museum of Asian Contemporary Art, Fukuoka, Japon
Museum of Modern Art, Taizhong, Taïwan
The China Club Collection, Hong Kong
The Olympic Sculpture Park, Seoul, Corée du Sud
Fondation Daniel & Florence GUERLAIN, Les Mesnuls, France
Fondation pour l'art contemporain Claudine et Jean-Marc SALOMON, Annecy, France.

EXPOSITIONS

2019.06.07 – 2019.07.13
Paris, France
2018.06.20 – 2018.08.30
New York, USA
2017.09.23 – 2017.10.10
Shanghai, Chine

PUBLICATIONS