ŒUVRES

BIOGRAPHIE

Née dans la Creuse, Anna QUINQUAUD (1890 - 1984) montre très jeune un vif intérêt pour la sculpture. Dès 1912, elle expose au Salon des Artistes Français La Quenouille et Chevrier. Elle y participe également en 1913 et 1914. Cette année-là, elle reçoit le Prix de sculpture des Femmes Peintres et Sculpteur. En 1919, elle intègre les Beaux-Arts et reprend ses envois aux Salons. En juillet 1924, elle est lauréate du Prix de Rome et la même année, elle obtient le Prix de l’Afrique Occidentale. Elle est alors la première femme à recevoir cette distinction.

Elle entreprend plusieurs voyages en Afrique où elle s’inspire des habitants des contrées qu’elle traverse pour les sculpter. Elle sera littéralement fascinée par l’ethnie « Peulh » qu’elle représente avec talent et amour.
Après un périple à Madagascar, elle part en croisières dans les Caraïbes à bord du paquebot Colombie de la Compagnie Générale Transatlantique. De ses escales à Point-à-Pitre, Fort de France, Port au Prince et la Havane, elle rapporte plusieurs sculptures et notamment Danseuses antillaises que nous présentons.

Les œuvres qu’elle ramène de ses voyages connaissent un vif succès parmi les critiques de l’époque. Anna QUINQUAUD enchaine alors salons, expositions et commandes, notamment en 1951 et 1952, pour le porche d’entrée de la Maison de France d’Outre-Mer. Elle collabora également pendant une dizaine d’années avec la Manufacture de Sèvres.

Anna QUINQUAUD est une artiste majeure de l’époque de l’entre-deux-guerres et une exposition qui lui a été consacrée en 2013 au Musée de la Piscine à Roubaix, à Rodez, Brest et Guéret a permis de faire redécouvrir au grand public son immense talent et sa personnalité sensible et attachante.

EXPOSITIONS

No items found

PUBLICATIONS

No publication found