HERNANDEZ Matéo

ŒUVRES

BIOGRAPHIE

Né en 1885 à Béjar, près de Salamanque en Espagne, ce ls d’un architecte constructeur en granit travailla dès son plus jeune âge la pierre sous l’égide de son père. En effet, dès l’âge de sept ans, il taille la pierre et grave des motifs d’animaux sur des blocs de pierre. Après des études aux Beaux-Arts de Madrid dès 1908, il s’établit en France en 1913, où il expose ses œuvres dans les salons parisiens.
C’est au Jardin des Plantes de Paris, où il se rend régulièrement, qu’il trouve l’inspiration pour ses animaux taillés directement dans le granit.

Il prend part en 1925 à la célèbre Exposition des Arts Décoratifs de Paris avec sa Panthère de Java, aujourd’hui conservée au Museum of Modern Art de New York, qui lui vaudra le Grand Prix de la Sculpture. L’artiste est alors célèbre dans toute l’Europe et son nom revient fréquemment sous la plume des critiques qui louent sa maîtrise technique de la taille directe des pierres dures telles que le granit, la diorite ou le porphyre.
En 1928, il s’installe à Meudon, en région parisienne où il se crée une ménagerie pour pouvoir y étudier à loisir ses modèles favoris.

Mateo HERNANDEZ participe également à de nombreuses exposition parisiennes, notamment L’Art Espagnol Contemporain en février et mars 1936 où il présente un Groupe de chimpanzés en granit noir, sculpture qui sera à nouveau exposée en 1937, lors de l’exposition Les maîtres de l’Art Indépendant qui eut lieu de juin à octobre au Petit Palais.
L’année suivante, un nouveau Chimpanzé en granit noir de taille réelle est présenté par l’artiste au Salon des Tuileries.

Plusieurs de ses œuvres sont actuellement conservées dans les collections publiques notamment une Biche couchée en diorite au Musée La Piscine de Roubaix et un Marabout en pied en granit noir au Musée des Beaux-Arts de Cambrai.
Il est bien sûr très présent dans les collections publiques des grands musées espagnols. Ses œuvres sont rares et sont extrêmement recherchées par les collectionneurs les plus experts.

Son Oeuvre, fondée sur une étude des volumes et des formes où prédomine la pureté des lignes, est délibérément moderne, en rupture de tout académisme.