ŒUVRES

BIOGRAPHIE

De ses premières années dans la Sarthe, Marcel DERNY (1914-2003) a su garder le souvenir de l’observation des animaux. Orphelin de guerre et pupille de la Nation, il est con é à une famille exploitant un domaine agricole en Algérie, qui saura découvrir et encourager son don pour le modelage apparu dès son enfance. Il n’a d’ailleurs pas 14 ans lorsqu’il expose pour la première fois aux « Orientalistes d’Alger » en 1928 et reçoit son premier prix.

Il intègre alors la prestigieuse Ecole des Arts Décoratifs, de 1931 à 1934, où il consolide ses talents innés, développe de nouvelles compétences et en ressort médaillé.

En 1933, il obtient le Grand Prix de la Sculpture Ornementale et entre à la Manufacture de Sèvres dont il fut l’un des plus grands sculpteurs jusqu’en 1976.

Principal collaborateur de Mayodon, il travaille sur les décors du Paquebot Pasteur puis du France en 1962. C’est à cette époque qu’il est récompensé par le titre de Grand Maître d’Art Céramique. Il devient Chevalier des Arts et des Lettres en 1976 puis Officier en 1982.

Sociétaire du Salon de la Nationale des Beaux-Arts depuis 1949, il est le fondateur de l’atelier de la Ville d’Avray. En dehors des nombreux salons auxquels il participe dès 1930, Marcel DERNY expose à Taverny, Vallauris, Faenza, Orléans, Versailles et Paris, mais aussi en Belgique et dans la plupart des grandes expositions internationales avec la Manufacture de Sèvres.

On trouve ses œuvres en bronze ou en grès dans de nombreux musées, notamment à Boulogne, Roubaix, Sèvres, Mont de Marsan et Miami, et dans des collections particulières en France, Canada, Angleterre, Danemark, Irlande ainsi qu’au Japon, particulièrement dans la collection personnelle de SAS l’Empereur Hiro Hito. Il est décoré de la médaille d’honneur par la ville de Sèvres en 1997 dont il a réalisé le monument aux morts et honoré par le Japon du titre de « trésor vivant » en 1999.

Marcel DERNY travaille le bronze mais également le grès, matière qu’il affectionne tout particulièrement, pour son aspect « vivant ».

A son Œuvre imprégnée des codes artistiques des années 30, il apporte un sens particulier des volumes qu’il sait purifier avec élégance. S’éloignant de la représentation classique de l’animal du XIXème siècle, il le débarrasse de ses lourdeurs pour ne garder que l’essentiel: beauté de la matière et prestance de l’attitude.

Son bestiaire d’une très grande variété reflète le style très personnel de l’artiste qui a su évoluer avec les différentes époques qu’il a traversées et qui reste aujourd’hui l’un des sculpteurs les plus importants de sa génération.

EXPOSITIONS

2018.09.22 – 2018.10.12
Paris, France
2017.09.23 – 2017.10.10
Shanghai, Chine