ŒUVRES

BIOGRAPHIE

Charles Artus (1897-1978) fut une personnalité étonnante, quelque peu misanthrope mais néanmoins ami fidèle et sincère de ceux qui surent trouver grâce à ses yeux. Il fut sa vie durant un solitaire bien entouré.

Venu à Paris depuis sa Normandie natale, il a été l’élève de Navellier auquel il resta très lié. Il découvre rue Royer Collard dans son atelier le plaisir de l’étude morphologique et de l’observation de l’attitude des animaux vivants grâce à la ménagerie qu’entretenait son Maître. Il y prit goût d’aller au Jardin des Plantes et sa collaboration intime avec François Pompon, dont il fut le massier et l’assistant de longues années, l’amènera à être un des membres fondateurs du célèbre « Groupe des Douze » et son secrétaire permanent durant toute l’existence du groupe.

Il se dégage très vite de sa première manière réaliste, enseignée par Navellier pour aller sur les traces de Pompon à l’« essentiel », c’est-à-dire au volume. Mais se démarquant du Maître il donne à ses animaux des attitudes et un caractère qui permettent de ne pas les confondre et qui attirent le respect et l’admiration de tous, à commencer par Pompon lui-même.

Très inspirée par les oiseaux, son œuvre est cependant extrêmement diversi ée. Charles ARTUS sut ne pas céder à la vogue de l’exotisme des années 30 pour se consacrer essentiellement aux animaux de nos campagnes, qu’ils soient sauvages ou domestiques. Aussi, ânes, poules et dindons sont-ils plus fréquents dans ses sujets que les grands fauves ou les singes.

Membre exposant de tous les grands salons dès 1920, il reçoit de nombreuses commandes d’Etat et les collectionneurs passionnés ont été fidèles à ses créations toute sa vie durant.

Il est considéré comme le sculpteur animalier de l’entre deux guerre qui sut styliser comme Pompon, avec suffisamment d’originalité pour ne pas être regardé comme un élève ou un suiveur du « Pionnier du style ».

Les grands musées français et étrangers conservent des œuvres de Charles ARTUS : Musée d’Art Moderne de Paris, Musée de Rouen, Musées de Vernon, de Gien, de Boulogne, de Poitiers, de Mont de Marsan, de Philadelphie, Metropolitan Museum de New York, Musées de Tokyo, de Toronto, d’Ottawa, du Luxembourg et bien d’autres encore...

Depuis sa disparition sa notoriété n’a cessé de croitre et il est aujourd’hui dans le groupe des plus grands aux yeux des amateurs, avec Bugatti, Pompon, Guyot et Sandoz.

EXPOSITIONS

2018.09.22 – 2018.10.12
Paris, France
2018.06.20 – 2018.08.30
New York, USA
2017.09.23 – 2017.10.10
Shanghai, Chine

PUBLICATIONS

No publication found